Recherche par lettre:

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

PIROXEN sol inj

    Médis
    PIROXEN sol inj

    Piroxicam.


    IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

    FORMES ET PRÉSENTATIONS

    Ampoule de solution injectable.
    Boite de 2 ampoules autocassables.

    COMPOSITION
    Chauque ampoule contient :
    Piroxicam     .20 mg
    Excipients : acide chlorhydrique, alcool benzylique, éthanol, hydroxyde de sodium, phosphate monosodique, propylène glycol, vitamine PP     .q.s.E.P.P.I     q.s.p 1ml.

    CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
    Anti-inflammatoires non steroidiens. 

    INDICATIONS

    Elles sont limitées chez l'adulte et l'enfant de plus de 15 ans au traitement symptomatique de courte durée :

    • Rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante (ou syndrome apparentés tel que rhumatisme psoriasique)

    • Rhumatisme articulaire et affections aigues post-traumatique de l'appareil locomoteur :
    Périarthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites, entorses.

    • Arthrites microcristallines.

    • Radiculalgies

    POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

    POSOLOGIE

    • Rhumatismes inflammatoires en poussée : 1ampoule à 20 mg en une seule injection

    • Radiculalgies : 2 ampoules à 20 mg, soit 40 mg par jour en une seule injection pendant les 2 premiers jours, puis éventuellement 1 ampoule à 20 mg le jour suivant.
    La dose quotidienne totale de piroxicam administrée ne doit pas dépasser la dose maximale recommandée ci-dessus, soit 40 mg/jour.

    MODE D'ADMINISTRATION

    Voie intramusculaire.

    CONTRE-INDICATIONS

    Ce médicament ne doit pas etre utilisé dans les cas suivants :

    - A partir de 6e mois de grossesse.

    - Antécédents d'allergie ou d'asthme déclenchés par la prise de ce médicamenet ou d'un médicament apparenté, notamment autres anti-inflammatoires non steroidiens, aspirine.

    - Ulcère de l'estomac ou du duodénum en évolution.

    - Hépathopathie grave

    - Maladie grave du rein.

    - Enfant de moins de 15 ans.

    MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

    MISES EN GARDE

    • Ce médicament ne doit être pris que sous surveillance médicale.

    • L'administration de cette spécialité peut entraîner une crise d'asthme.

    • Interrompre immédiatement le traitement en cas de :
       - Hémorragie gastro-intestinale.
       - Manifestations cutanée ou muqueuse de type démangeaisons, rougeurs, asthme, conjonctivite.

    • La prescription de piroxicam n'est pas recommandée pour le traitement des affections rhumatologiques ou post-traumatiques spontanément régressives et/ou peu invalidantes.

    PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
    - Des antécédents digestifs (ulcère gastroduodénal, hernie hiatale, hémorragies digestives...)
    - Maladie du coeur, du foie ou du rein.
    - Asthme : la survenue de crise d'asthme chez certains sujets peut être liée à une allergie à l'aspirine ou aux AINS.
    En début de traitement, une surveillance attentive du volume de la diurèse et de la fonction rénale est nécessaire chez les malades insuffisants cardiaque, hépatiques et rénaux chroniques, chez les patients prenant un diurétique, après une intervention chirurgicale majeure ayant entraîné une hypovolémie, et particulièrement chez les sujets âgés.

    CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
    Dans de rares cas, la prise de ce médicament peut entraîner vertiges et somnolence

    INTERACTIONS

    Association avec:
    - Anticoagulants oraux.

    - Autres AINS (y compris les salicylées à forte doses)

    - Héparines injectables.

    - Méthotrexate (utilisé à des doses supérieures à 15mg/ semaine).

    - Ticlopidine.

    - Lithium.

    GROSSESSE et ALLAITEMENT

    Grossesse
    Ce médicament sera utilisé pendant les 5 premiers mois de la grossesse.
    Toute prise d'AINS est absolument contre-indiquée pendant le 3e trimestre de la grossesse.
    Allaitement
    Les AINS passent dans le lait maternel, mar mesure de précaution, il convient d'éviter de les administrer chez la femme qui allaite.

    EFFETS INDÉSIRABLES

    - Epigastralgies, vomissement, crise d'asthme.

    - Dans certains cas rares, il est possible que surviennent : une manifestation cutanée ou muqueuse inhabituelle (éruption, prurit, rougeur, aphte, conjonctivite). Une hémorragie digestive.
    Il faut immédiatement arrêter le traitement et consulter.

    SURDOSAGE

    Transfert immédiat en milieu hospitalier.
    Traitement symptomatique.



    Voir aussi:

    , after login or registration your account will be connected.
    Loading