Recherche par lettre:

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

LEXOMIL

    Roche
    LEXOMIL

    Bromazépam.

    IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

    FORMES ET PRÉSENTATIONS

    Comprime-baguette:

    COMPOSITION
    Bromazépam ............................................................................................................................................ 6,0 mg,
    Excipients : q.s.p

    CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
    ANXIOLYTIQUE <

    INDICATIONS

    - Anxiété sous toutes ses formes.

    - Troubles fonctionnels et manifestations somatiques associées à l'anxiété.

    - Cure de désintoxication alcoolique et prévention des accidents de sevrage.

    POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

    - Posologie usuelle :
    En pratique courante : chez l'adulte 1,5 mg le matin, 1,5mg à midi, 3 mg le soir. Ensuite, adapter la posologie en fonction de la réponse thérapeutique.

    - En psychiatrie : Malades ambulatoires : 6-18 mg/jour. Malades hospitalisés : jusqu'à 24 mg ou 36 mg / jour en cas d'anxiété sévère. Chez l'enfant de plus de 6 ans, le sujet âgé, l'insuffisant rénal : diminuer la posologie, par exemple de moitié.
    Durée du traitement :Aussi brève que possible. Ne pas excéder 8 à 1 2 semaines, y compris la période de réduction de la posologie.

    - Anxiété généralisée : traitement au long cours après avis d'un spécialiste.

    - Crise d'angoisse : traitement bref. Prévention et traitement du delirium tremens : quelques jours.

    - Sevrage alcoolique : traitement de 3 à 6 semaines entourant le sevrage.

    Modalité d'arrêt du traitement :décroissance progressive de la posologie sur plusieurs semaines.

    CONTRE-INDICATIONS

    • Contre-indications absolues :
    - Insuffisance respiratoire sévère. Syndrome d'apnée du sommeil.
    - Insuffisance hépatique sévère (risque de survenue d'une encéphalopathie).
    - Hypersensibilité aux benzodiazepines.

    • Contre-indications relatives :
    - Myasthénie (cf. Précautions d'emploi}.
    - Allaitement.
    - Association avec l'alcool.

    MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

    MISES EN GARDE

    Lexomil est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase (présence de lactose). Une tolérance peut se développer lors d'une administration prolongée. Il peut apparaître un état de pharmacodépendance physique et psychique favorisé par une utilisation prolongée, de fortes doses, des antécédents d'autres dépendances médicamenteuses ou non, y compris alcoolique, l'association de plusieurs benzodiazepines. Cet état peut entraîner dans les jours suivants l'arrêt du traitement des symptômes de sevrage ou un phénomène de rebond. Une amnésie anterograde peut apparaître dans les heures qui suivent la prise avec possibilité d'actes automatiques. L'apparition de réactions paradoxales impose l'arrêt du traitement ; l'enfant et le sujet âgé y sont davantage exposés.

    PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
    - Dans le traitement de l'anxiété associée à une dépression, les benzodiazepines ne doivent pas être utilisées seules (risque d'incitation au suicide). Les benzodiazepines ne constituent pas le traitement principal des troubles psychotiques.
    - Prudence en cas d'antécédents d'alcoolisme ou d'autres dépendances, médicamenteuses ou non.
    - Insuffisant respiratoire : Prendre en compte l'effet dépresseur des benzodiazepines ; anxiété et agitation peuvent signaler une décompensation de la fonction respiratoire justifiant le passage en unité de soins intensifs.
    - Myasthénie : L'administration d'une benzodiazepine doit rester exceptionnelle car elle aggrave les symptômes.

    CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
    risque de somnolence, accru en cas d'association avec d'autres médicaments sédatifs.

    EXCIPIENT A EFFET NOTOIRE

    Lactose

    INTERACTIONS

    • Association déconseillée :
    Alcool.

    • Associations à prendre en compte :
    Autres dépresseurs du SNC : Morphiniques. Clozapine :

    GROSSESSE et ALLAITEMENT

    GROSSESSE
    Ne prescrire une benzodiazepine pendant le premier trimestre de la grossesse qu'en cas de force majeure. Au cours du dernier trimestre, éviter de prescrire des doses élevées (risque d'hypotonie, de détresse respiratoire du nouveau-né, de syndrome de sevrage).

    ALLAITEMENT
    Si la prise de ce médicament apparaît indispensable, éviter d'allaiter (effets sédatifs chez l'enfant).

    EFFETS INDÉSIRABLES

    Sensations ébrieuses, asthénie, baisse de vigilance, somnolence (particulièrement chez le sujet âgé), hypotonie musculaire.

    Egalement : amnésie anterograde, réactions paradoxales chez certains sujets (en particulier enfants et sujets âgés), modifications de la conscience, dépendance physique et psychique, même à doses thérapeutiques avec syndrome de sevrage ou de rebond à l'arrêt du traitement, éruptions cutanées, prurigineuses ou non, modifications de la libido.

    SURDOSAGE

    • Symptômes :
    sommeil profond pouvant aller jusqu'au coma, selon la quantité ingérée. Dans les cas bénins on peut voir apparaître confusion mentale et léthargie, dans les cas plus sérieux : ataxie, hypotonie, hypotension, dépression respiratoire, exceptionnellement décès. Le pronostic est favorable en l'absence d'association à d'autres psychotropes et à condition que le sujet soit traité.

    • Traitement :
    Si le surdosage oral est antérieur à 1 heure, faire vomir (patient conscient) ou procéder à un lavage gastrique.
    Passé ce délai, administrer du charbon activé.
    Surveiller respiration et fonction cardiaque.
    Administrer éventuellement un antagoniste des benzodiazepines : Flumazénil.



    Voir aussi:

    , after login or registration your account will be connected.
    Loading