Recherche par lettre:

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

FELDENE cp

    Pfizer
    FELDENE cp Piroxicam.


    IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

    FORMES ET PRÉSENTATIONS

    Comprimé sécable

    - Boite de 10
    - Boite de 20

    COMPOSITION
    Piroxicam.........................................................................................................20,0 mg
    Excipients : Lactose monohydraté 3/5,0 mg, Cellulose microcristalline (Avicel) 130,0 mg, Hydroxypropylceillulose 20,0 mg, Stéaryffumarate de sodium 5,0 ma, pour un comprimé sécable de 550 mg.

    CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
    Un anti-inflammatoire non stéroïdien du groupe des oxicams.


    INDICATIONS

    Elles sont limitées chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au :
    - Traitement symptomatique au long cours des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante (ou syndromes apparentés, tels que syndrome de Fiessinger - Leroy - Reiter et rhumatisme psoriasique), de certaines arthroses douloureuses et invalidantes.
    - Traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës des rhumatismes abarticulaires telles que périarthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites, affections aiguës post-traumatiques de l'appareil locomoteur, arthrites microcristallines, arthroses, radiculalgies.
    - Dysménorrhées primaires. 


    POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

    POSOLOGIE

    • Traitement symptomatique au long cours de :
    Rhumatismes inflammatoires chroniques et arthrose : 1 comprimé à 20 mg, soit 20 mg par jour en une seule prise.
    Pour certains malades, la posologie peut être portée à 30 mg par jour, en une ou plusieurs prises. A l'inverse, la posologie peut être parfois réduite à 10 mg par jour.
    L'administration au long cours de doses supérieures ou égales à 30 mg/jour augmente le risque d'effets indésirables gastro-intestinaux.

     Traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës des :
    - Rhumatismes abarticulaires et affections aiguës post-traumatiques de l'appareil locomoteur : 2 comprimés à 20 mg, soit 40 mg par jour (en une ou plusieurs prises) pendant 2 jours, puis 1 comprime à 20 mg, soit 20 mg par jour les jours suivants.
    - Arthrites microcristallines : 2 comprimés à 20 mg, soit 40 mg par jour, de préférence en une seule prise journalière, pendant 4 à 6 jours en moyenne. Le piroxicam n'est pas indiqué pour le traitement au long cours des arthrites microcristallines.
    - Arthroses radiculalgies : 2 comprimés à 20 mg, soit 40 mg par jour en une ou plusieurs prises pendant les 2 premiers jours, puis 1 comprimé à 20 mg, soit 20 mg par jour les jours suivants. La dose quotidienne totale de piroxicam administrée quelle que soit la voie d'administration ne doit pas dépasser la dose maximale recommandée ci-dessus, soit 40 mg/jour. 

    MODE D'ADMINISTRATION

    Les comprimés sont à avaler tels quels, ou dissous dans un grand verre d'eau, au cours des repas.


    CONTRE-INDICATIONS

    - A partir du 6ème mois de grossesse ,

    - Antécédents d'allergie ou d'asthme déclenchés par la prise de piroxicam ou de substances d'activité proche telles que autres AINS, aspirine,

    - Ulcère gastro-duodénal en évolution,

    - Insuffisance hépato-cellulaire sévère,

    - Insuffisance rénale sévère,

    - Enfants de moins de 15 ans.


    MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

    Antécédents digestifs (ulcère gastro-duodénal, hernie hiatale hémorragies digestives,..), insuffisants cardiaques, hépatiques et rénaux chroniques, chez les patients prenant un diurétique.
    Il n'y a pas lieu de réduire la posologie chez le sujet âgé.

    CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
    Prévenir les patients de l'apparition possible de vertiges et de somnolence.


    INTERACTIONS

    Les sels de potassium, les diurétiques hyperkaliémiants, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion, les inhibiteurs de l'angiotensine II, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les héparines (de bas poids moléculaires ou non fractionnées), la ciclosporine et le tacrolimus, le triméthoprime.
    La survenue d'une hyperkaliémie peut dépendre de l'existence de facteurs co-associés. Ce risque est majoré en cas d'association de médicaments suscités.
    Associations déconseillées :
    Autres AINS (y compris les salicylés à fortes doses) Anticoagulants oraux Héparines (voie parentérale) Lithium Méthotrexate utilisé à des doses supérieures à 15 mg/semaine Ticlopidine.
    Associations nécessitant des précautions d'emploi :
    Diurétiques, inhibiteurs de l'enzyme de conversion (IEC), inhibiteurs de l'angiotensine II ; Méthotrexate utilisé à des doses inférieures à 15 mg/semaine ; Pentoxifylline ;Zidovudine
    Associations à prendre en compte : Bêta-bloquants ; Ciclosporine ; Dispositif intra-utérin ; Thrombolytiques.


    GROSSESSE et ALLAITEMENT

    • Grossesse
    La prescription d'AINS ne doit être envisagée que si nécessaire pendant les 5 premiers mois de la grossesse.
    En dehors d'utilisations obstétricales extrêmement limitées et qui justifient une surveillance spécialisée, la prescription d'AINS est contre-indiquée à partir du 6ème mois
    • Allaitement

     Les AINS passant dans le lait maternel, il convient d'éviter de les administrer chez la femme qui allaite.


    EFFETS INDÉSIRABLES

    - Effets gastro-intestinaux : anorexie, pesanteurs épigastriques, nausées, vomissements, constipation, douleurs abdominales, flatulences, diarrhées, ulcères, perforations, hémorragies digestives occultes ou non.
    - Réactions d'hypersensibilité : Dermatologiques: éruption, rash, prurit, aggravation d'urticaire chronique : Respiratoires : crise d'asthme. Générales : anaphylaxie, oedème de Quincke, vascularites, maladie sérique.
    - Effets sur le système nerveux central : Céphalées, somnolence et vertiges, bourdonnements d'oreille. Des cas isolés de baisse de l'acuité auditive ont été exceptionnellement rapportés.
    - Réactions cutanéo-muqueuses : Stomatites, éruptions prurit, rares cas de photosensibilisation. Ont été rapportés de rares cas de réactions cutanées bulleuses à type d'érythème polymorphe, d'ectodermose pluri-orificielle ou de nécrolyse épidermlque (Stevens-Johnson, Lyell).
    - Autres : Oedèmes, notamment des membres inférieurs.
    - Exceptionnels cas de pancréatite.
    - Quelques rares modifications biologiques ont pu être observées : Rénales, Hématologiques,Hépatiques.


    PHARMACODYNAMIE

    Le piroxicam est un anti-inflammatoire non stéroïdien du groupe des oxicams. Il possède les propriétés suivantes : activité antalgique, activité antipyrétique, activité anti-inflammatoire, inhibition des fonctions plaquettaires.
    L'ensemble de ces propriétés est lié à une inhibition de la synthèse des prostaglandines.



    Voir aussi:

    , after login or registration your account will be connected.
    Loading