Aller au contenu principal

DOMPER sol buv



Dompéridone.


IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS

DOMPER 1 mg/ml suspension buvable flacon de 200 ml.

COMPOSITION
Dompéridone :100,00 mg
Excipients: Acide citrique monohydraté, arôme de fraise, carbopol 980, hydroxyde de sodium, parahydroxybenzoate de méthyle sodique, parahydroxybenzoate de propyle sodique, polysorbate 20, saccharose, eau purifiée q.s.p 100 ml.
Excipient à effet notoire : saccharose.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
Stimulants de la motricité intestinale (code ATC : A03FA03).

INDICATIONS

Adulte et adolescent (plus de 12 ans et plus de 35 kg) (toutes formes) : Soulagement des symptômes de type nausées et vomissements, sensations de distension épigastrique, gênes au niveau supérieur de l'abdomen et régurgitations gastriques.

Enfant (suspension buvable) : Soulagement des symptômes de type nausées et vomissements.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE

Adulte et adolescent (plus de 12 ans et plus de 35 kg) : 10 à 20 ml (de suspension buvable contenant 1 mg de dompéridone par ml), 3 ou 4 fois par jour, la dose quotidienne maximale étant de 80 ml.

Nourrisson et enfant (jusqu'à 12 ans) : De 0,25 à 0,5 mg/kg, 3 ou 4 fois par jour, la dose quotidienne maximale étant de 2,4 mg/kg (sans toutefois dépasser 80 mg par jour).

MODE D'ADMINISTRATION

Il est recommandé de prendre Domper avant les repas pendant quatre semaines.

DOMPER suspension buvable s'administre au moyen d'une mesurette graduée en ml.
Exemple :
- Enfant de 5 kg : remplir la mesurette jusqu'à la graduation 1.25 ml par prise, 3 ou 4 fois par jour.
- Enfant de 10 kg : remplir la mesurette jusqu'à la graduation 2.5 ml par prise, 3 ou 4 fois par jour.
- Enfant de 20 kg : remplir la mesurette jusqu'à la graduation 5 ml par prise, 3 ou 4 fois par jour.

CONTRE-INDICATIONS

- Hypersensibilité connue à la dompéridone ou à l'un des excipients de Domper.

- Tumeur hypophysaire à prolactine (prolactinome).
- Domper ne doit pas être utilisé lorsque la stimulation de la motricité gastrique peut s'avérer nocive : hémorragie gastro-intestinale, obstruction mécanique ou perforation.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

• Troubles hépatiques

• Insuffisance rénale

• Les comprimés pellicules contiennent du lactose et peuvent être inappropriés chez les patients souffrant d'intolérance au lactose, de galactosémie, ou de malabsorption du glucose ou du galactose.

• La suspension buvable contiennent du saccharose et peuvent être inappropriés chez les patients souffrant d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, ou de déficit en sucrase-isomaltase.

INTERACTIONS

La voie métabolique principale du dompéridone implique le CYP3A4.
Les données in vitro suggèrent que l'administration concomitante de médicaments qui inhibent le CYP3A4 de façon importante peut entraîner l'augmentation des concentrations plasmatiques de dompéridone.
Des études d'interactions in vivo ont montré une forte inhibition du métabolisme de premier passage, CYP3A4 dépendant, du dompéridone par le kétoconazole.
La voie métabolique principale du dompéridone implique le CYP3A4.
Les données in vitro suggèrent que l'administration concomitante de médicaments qui inhibent le CYP3A4 de façon importante peut entraîner l'augmentation des concentrations plasmatiques de dompéridone. Des études d'interactions in vivo ont montré une forte inhibition du métabolisme de premier passage, CYP3A4 dépendant, du dompéridone par le kétoconazole.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

GROSSESSE :
Domper ne doit être utilisé pendant la grossesse que lorsque le bénéfice thérapeutique attendu le justifie.

ALLAlTEMENT :
L'utilisation de ce médicament au cours de l'allaitement est déconseillée.

EFFETS INDÉSIRABLES

- Très rares : réactions allergiques incluant réactions allergiques subites et sévères, urticaire et oedème de Quicke, effets secondaires extrapyramidaux (modification de la tonicité des muscles et de la régulation des mouvements involontaires et automatiques), diarrhée, prurit, rash.

- Rares : augmentation des taux de prolactine (hormone qui provoque la lactation), galactorrhée (écoulement de lait en dehors des périodes d'allaitement), gynécomastie (développement anormal des siens chez l'homme), aménorrhée (troubles des règles), troubles gastro-intestinaux, y compris des crampes intestinales très rares et passagères.

Voir aussi:

The subscriber's email address.