Recherche par lettre:

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

BIPRETERAX

    SERVIER
    BIPRETERAX

    Bipreterax®   

    perindopril tert-butylamine - indapamide.

    IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

    FORMES ET PRÉSENTATIONS

    Boite de 30 comprimés

    COMPOSITION
    - perindopril tert-butylamine : 4 mg

    - indapamide : 1,25 mg.

    Excipient à effet notoire : lactose monohydraté

    CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
    Association IEC/ diurétique.

    INDICATIONS

    Traitement de l'hypertension artérielle essentielle.
    Bipreterax est indiqué chez les patients pour lesquels la pression artérielle est insuffisamment contrôlée par perindopril seul.

    POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

    1 cp/j en une seule prise.

    Insuffisance rénale :
    - Clcr : 30-60 ml/mln : instaurer le traitement à la posologie appropriée de l'association libre. Contrôle périodique créatininémie et kaliémie.
    - Clcr < 30 ml/min : contre-indiqué.

    CONTRE-INDICATIONS

    • Absolues

    - Hypersensibilité au perindopril ou à d'autres IEC, à l'indapamide, à l'un des excipients et aux sulfamides.

    - Antécédent d'angio-œdème (œdème de Quincke) lié à la prise d'un IEC. 

    - Angio-œdème héréditaire ou idiopathique.

    - Grossesse.

    - Allaitement.

    - Insuffisance rénale sévère (Clcr < 30 ml/min).

    - Encéphalopathie hépatique.

    - Insuffisance hépatique sévère.

    - Hypokaliémie.

    - Patients dialyses.

    - Insuffisance cardiaque décompensée non traitée.
    • Relatives

    - Associations avec diurétiques hyperkaliémiants, sels de potassium, lithium et non antiarythmiques donnant des torsades de pointes (Cf. inter. méd.).

    - Sténose bilatérale de l'artère rénale ou sur rein fonctionnellement unique.

    - Hyperkaliémie.

    MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

    MISES EN GARDE

    • Risque de neutropénie/agranulocytose sur terrain immunodéprimé.

    • Angio-œdème (œdème de Quincke) : arrêt immédiat du traitement. 

    • Réactions anaphylactoïdes lors d'une désensibilisation et/ou en cas d'exposition à une membrane de dialyse.

    • Risque d'encéphalopathie hépatique en cas d'atteinte hépatique : arrêt immédiat du traitement.

    PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
    • Insuffisance rénale fonctionnelle : arrêt du trait, et reprendre éventuellement à posologie réduite ou avec un seul des constituants.

    • Hypotension sévère : rétablir volémie et PA et reprendre éventuellement à posologie réduite ou avec un seul des constituants.

    • Kaliémie : contrôler kaliémie.

    • Toux : disparition à l'arrêt du trait.

    • Surveillance hydroélectrolytique en cas de diarrhée ou vomissements.

    • Enfant : efficacité et tolérance non établies.

    • Surveillance régulière de la kaliémie et la natrémie, en particulier chez les sujets âgés et/ou dénutris et/ou polymédiqués, cirrhotiques, coronariens, insuffisance cardiaque

    • Risque d'hypotension artérielle et/ou d'insuffisance rénale en cas de PA initiale basse, déplétion hydrosodée importante, sténose artérielle rénale, insuffisance cardiaque congénitale, cirrhose oedémato-ascitique.

    • Sujet âgé : contrôler la fonction rénale et la kaliémie avant de débuter le traitement.

    • Athérosclérose connue, hypertension rénovasculaire, insuffisance cardiaque sévère (stade IV), DID : instauration trait, à faible posologie.

    • Sténose aorte, cardiomyopathie hypertrophique : prudence en cas d'obstruction du VG.

    • Risque d'hypercalcémie : arrêt du traitement en cas d'exploration de la fonction parathyroïdienne.
    • Contrôle glycémie chez diabétiques, notamment si hypokaliémie.

    • Risque anémie chez transplantés rénaux, hémodialysés.

    • Anesthésie, en particulier, avec agents à potentiel hypotenseur : arrêt du traitement la veille de l'intervention.

    • Patients hyperuricémiques : risque accès de goutte.

    • Du fait de la présence de lactose : contre-indication si galactosémie congénitale, malabsorption de glucose et galactose et syndrome de déficit en lactase.

    CONDUITE ET UTILISATION DES MACHINES 
    L'aptitude à conduire et utiliser des machines peut être diminuée chez certains patients sans modification de la vigilance.

    SPORTIFS

    Risque de réaction positive lors des tests antidopage.

    INTERACTIONS

    Associations déconseillées :
    Lithium, médicaments non antiarythmiques allongeant l'intervalle QT ou donnant des torsades de pointes (astémizole, bépridil, érythromycine IV, halofantrine, pentamidine, sultopride, terfénadine, vincamine), antihypertenseurs, diurétiques hyperkaliémiants (amiloride, spironolactone, triamtérène, seuls ou associés ...), allopurinol, sels potassium, anesthésiques, agents cytostatiques ou immunodépresseurs, corticoïdes (voie générale), procaïnamide.
    Associations avec précautions d'emploi :
    Antidiabétiques (insulines, sulfamide hypoglycémiant), baclofène, AINS (per os), salicylés à forte dose, hypokaliémiants (amphotéricine B IV, gluco- et minéralocorticoïdes per os, tétracosactide, laxatifs stimulants), digitaliques.
    • Associations à prendre en compte :
    Antidépresseurs imipraminiques (tricycliques), neuroleptiques, antiarythmitiques donnant torsades de pointes (antiarythmitiques Ia, amiodarone, brétylium, sotalol), metformine, produits contraste iodés, sels calcium, ciclosporine.

    GROSSESSE et ALLAITEMENT

    Ce médicament est strictement contre-indiqué pendant la grossesse et chez la femme allaitante.

    EFFETS INDÉSIRABLES

    • constipation, sécheresse buccale, nausées, épigastralgies, anorexie, douleurs abdominales, dysgueusie, rarement : pancréatite, risque d'encéphalopathie hépatique si insuffisance hépatique (Cf. Contre-indications et Mises en garde).

    • toux sèche.

    • hypotension orthostatique ou non (Cf. Précautions emploi).

    • réactions hypersensibilité essentiellement dermique : Sujets prédisposés, éruptions cutanées, purpura, possibilité aggravation LED préexistant, exceptionnellement angio-œdème (œdème de Quincke) (Cf. Mises en garde). 

    • céphalées, asthénie, sensations de vertige, troubles d'humeur et/ou sommeil.

    • crampes, paresthésies.

    • thrombocytopénie, leucopénie, agranulocytose, aplasie médullaire, anémie hémolytique, anémie (Cf. Précautions d'emploi).

    • hypokaliémie : baisse < 3,4 mmol/l (2 %), hyponatrémie avec hypovolémie, hyperkaliémie, augmentation modérée et réversible : urée et créatininémie, élévation uricémie et glycémie, rarement hypercalcémie.



    Voir aussi:

    , after login or registration your account will be connected.
    Loading