Recherche par lettre:

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

BETAGAM

    Pharmaghreb
    BETAGAM

    Bétahistine.


    IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

    FORMES ET PRÉSENTATIONS

    Comprimé, boite de 90.

    COMPOSITION
    Bétahistine dichlorhydrate 8 mg
    Excipients : cellulose microcristalline, lactose monohydraté, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium     q.s.p un comprimé.

    CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
    Antivertigineux.

    INDICATIONS

    Traitement symptomatique du vertige itératif avec ou sans signe cochléaire.

    POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

    POSOLOGIE

    La posologie usuelle est de 1 à 2 comprimés 3 fois par jour, de préférence au milieu des repas, sans dépasser 6 comprimés, soit 48 mg de bétahistine par jour.
    La durée du traitement recommandée est de 2 à 3 mois, à renouveler éventuellement, suivant l'évolution de la maladie, en cures continues ou discontinues.

    MODE D'ADMINISTRATION

    Les comprimés doivent être avalés sans être croqués avec un verre d'eau au cours des repas.

    CONTRE-INDICATIONS

    - Hypersensibilité à l'un des composants de ce médicament.

    - Ulcères gastroduodénaux en poussée.

    - Phéochromocytome.

    MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

    MISES EN GARDE

    Chez les asthmatiques, l'administration de la bétahistine nécessite une surveillance particulière (risque de bronchoconstriction).

    La bétahistine ne constitue pas le traitement adapté des pathologies suivantes :
    - Vertige paroxystique bénin.
    - Vertige en relation avec une affection du système nerveux central.

    En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose ou de déficit en lactase.

    PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
    La prise du médicament au milieu des repas permet d'éviter les gastralgies.

    GROSSESSE et ALLAITEMENT

    GROSSESSE
    Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, un effet malformatif dans l'espèce humaine n'est pas attendu. En conséquence, par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser la bétahistine pendant la grossesse.

    ALLAITEMENT
    En l'absence de données sur le passage dans le lait maternel, le risque n'est pas connu; en conséquence, l'allaitement est déconseillé pendant la prise de bétahistine.

    EFFETS INDÉSIRABLES

    - Effets indésirables les plus fréquents : gastralgies, nausée, vomissement, sécheresse buccale, diarrhée.
    - Plus rarement : céphalées, asthénie, somnolence, réactions d'hypersensibilité.
    - Exceptionnellement : thrombopénie, élévation des transaminases.

    SURDOSAGE

    Symptômes analogues à ceux provoqués par l'histamine.
    Administrer un traitement antihistaminique.

    PHARMACODYNAMIE

    • Le mécanisme d'action de la bétahistine est partiellement connu. In vitro, la bétahistine facilite la transmission histaminergique par son effet agoniste partiel sur les récepteurs H1, et un effet antagoniste des récepteurs de type H3.

    • La bétahistine diminue l'activité électrique des neurones polysynaptiques des noyaux vestibulaires après administration IV chez l'animal.

    • La bétahistine n'a pas d'effet sédatif.

    PHARMACOCINETIQUE

    • La prise de nourriture ralentit significativement l'absorption de la bétahistine (comme le montre la diminution de 30% environ de la Cmax) sans modifier les quantités absorbées.
    • Administrée par voie orale, la bétahistine est rapidement et complètement absorbée.
    • Elle est éliminée par voie urinaire sous forme d'un métabolite, l'acide 2-pyridyl acétique. La demi-vie d'élimination est de 3 heures et demie environ. L'élimination est pratiquement complète en 24 heures.



    Voir aussi:

    , after login or registration your account will be connected.
    Loading