Recherche par lettre:

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Journée mondiale de la Santé 2015 : les enjeux de la sécurité sanitaire des aliments

    Journée mondiale de la Santé 2015 : les enjeux de la sécurité sanitaire des aliments

    A l’occasion de la Journée mondiale de la Santé qui se déroule le 7 avril 2015, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) encourage les efforts visant à améliorer la sécurité sanitaire des aliments, de la ferme à l’assiette ( et à toutes les étapes intermédiaires). Les aliments insalubres sont à l’origine, selon les estimations, de 2 millions de décès par an – dont de nombreux enfants. L’OMS rappelle également que les aliments contenant des bactéries, des virus, des parasites ou des substances chimiques sont responsables de plus de 200 maladies, allant de la diarrhée aux cancers. Parmi eux, figurent les aliments d’origine animale insuffisamment cuits, les fruits et légumes contaminés par des matières fécales et des crustacés contenant des biotoxines marines. «La production alimentaire a été industrialisée, et le commerce et la distribution des produits alimentaires ont été mondialisés», déclare le Directeur général de l’OMS, Dr Margaret Chan. «Ces changements ont créé de multiples occasions de contamination des aliments par des bactéries nocives, des virus, des parasites ou des substances chimiques.» Le Dr Chan ajoute: «Un problème local de sécurité sanitaire des aliments peut rapidement devenir une urgence internationale. Il est beaucoup plus difficile d’enquêter sur une flambée de maladie d’origine alimentaire lorsque l’on retrouve dans une même assiette ou un même conditionnement des ingrédients venant de toute une série de pays». L’OMS a publié les premiers résultats d’une vaste analyse en cours sur la charge mondiale des maladies d’origine alimentaire. Certains résultats importants concernent les infections entériques causées par des virus, des bactéries et des protozoaires qui entrent dans le corps à la faveur de l’ingestion d’aliments contaminés. Il en ressort qu’en 2010: on dénombrait quelque 582 millions de cas de 22 maladies entériques d’origine alimentaire différentes, ayant entraîné 351 000 décès. Les agents pathogènes responsables de la plupart de ces décès étaient Salmonella Typhi (52 000 décès), E. coli entéropathogène (37 000 décès) et les norovirus (35 000 décès). Plus de 40% des personnes souffrant de maladies entériques causées par des aliments contaminés étaient des enfants de moins de cinq ans. Les aliments insalubres posent aussi des problèmes économiques majeurs, en particulier dans un contexte mondialisé. La flambée d’E. coli enregistrée en Allemagne en 2011 aurait causé 1,3 milliard de dollars (US $)^de pertes pour les agriculteurs et l’industrie, et coûté 236 millions au titre des aides d’urgence versées à 22 États membres de l’Union européenne. L’OMS appelle ainsi à mener une action coordonnée et transfrontière portant sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement alimentaire. « Des mesures peuvent être prises à l’échelon mondial et national, notamment en utilisant des plateformes internationales comme le Réseau international OMS/FAO des autorités de sécurité sanitaire des aliments (INFOSAN) pour assurer une communication efficace et rapide lors des situations d’urgence liées à la sécurité sanitaire des aliments. », estime l’organisation Le manuel de l’OMS Cinq clefs pour des aliments plus sûrs contient, par exemple, des recommandations pratiques à l’intention des distributeurs et des consommateurs concernant la manipulation et la préparation des aliments.

    source



    Voir aussi:

    , after login or registration your account will be connected.
    Loading