Aller au contenu principal

RAZON



 

Pantoprazole.

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS
Boîte de 7, de 14 et de 28 comprimés gastrorésistants.

COMPOSITION
Contient du Pantoprazole sodium correspondant à pantoprazole base 40 mg.
Excipients du noyau : carbonate de sodium, mannitol, crospovidone XL, povidone, calcium stéarate,
Excipients de pelliculage : hypromellose, povidone, dioxyde de titane, oxyde de fer jaune (E172), propylène glycol, copolymère d'acide méthacryîique et de méthacrylate de méthyle, triéthyl citrate, hydroxyde de sodium.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
Ce médicament est un inhibiteur de la pompe à protons H+ / K+ ATPase gastrique.

INDICATIONS

- Eradication d'Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastroduodénale, en association à une bithérapie antibiotique.
- Ulcère duodénal évolutif.
- Ulcère gastrique évolutif.
- oesophagite par reflux gastro-oesophagien.
- Traitement au long cours du syndrome de Zollinger-Ellison,

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE
• Eradication de Helicobacter pylori en cas de maladie ulcéreuse gastroduodénale : soit 1 comprimé de pantoprazole 40 mg matin et soir associé à clarithromycine 500 mg matin et soir et à amoxiciiline 1000 mg ou métronidazole 500 mg matin et soir, pendant 7 jours ; soit, en alternative au schéma précédent. 1 comprimé de pantoprazole 40 mg matin et soir associé à amoxiciiline 1000 mg matin et soir et à métronidazole 500 mg matin et soir, pendant 7 jours.
L'efficacité du traitement dépend du respect du schéma posologique, notamment de la prise de la trithérapie durant les 7 jours.
• Ulcère duodénal évolutif : 1 comprimé par jour, pendant 4 semaines.
• Ulcère gastrique évolutif : 1 comprimé par jour, pendant 4 à 8 semaines.
• Œsophagite par reflux gastro-oesophagien : 1 comprimé par jour, pendant 4 semaines, avec une éventuelle seconde période de 4 semaines à la même posologie en fonction des résultats endoscopiques.

MODE D'ADMINISTRATION
Voie orale.

CONTRE-INDICATIONS

- Hypersensibilité au Pantoprazole,
- Hypersensibilité à l'un des constituants.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE
Comme les autres antisécrétoires gastriques, le pantoprazole favorise le développement de bactéries intragastriques par diminution du volume et de l'acidité du suc gastrique.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
- En cas d'ulcère gastrique, il est recommandé de vérifier la bénignité de la lésion avant traitement.
- En cas d'ulcère gastrique évolutif à Helicobacter pylori : un traitement complémentaire par 40 mg de pantoprazole par jour, pendant 3 à 7 semaines.
- En cas d'ulcère duodénal associé à une infection à Helicobacter pylori, s'il s'agit d'ulcère duodénal compliqué ou en cas de persistance des symptômes après le traitement d'éradication d'Helicobacter pylori et chez les sujets à risque : un traitement complémentaire par 40 mg de pantoprazole par jour, pendant 3 semaines.
- Chez l'enfant, l'efficacité et la tolérance du pantoprazole n'ont pas été étudiées.
- Insuffisance hépatique : il est conseillé d'administrer un comprimé tous les 2 jours.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
L'attention est attirée sur les risques de vertiges attachés à l'emploi de ce médicament

Remarque : Des doses de 240 mg ont été bien tolérées.

INTERACTIONS

Kétoconazole, itraconazole.
Il n'existe pas d'interaction avec les anti-acides administrés de manière concomitante.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

A l'exception d'indications très restreintes et validées, il est préférable de ne pas utiliser ce médicament pendant la grossesse.
L'administration de ce médicament pendant l'allaitement est à éviter.

EFFETS INDÉSIRABLES

• Peuvent survenir le plus souvent des manifestations transitoires : des céphalées, des sensations vertigineuses, des troubles gastro-intestinaux.
• Rarement : quelques cas de manifestations d'hypersensibilité à type d'urticaire, oedème de Quincke et exceptionnellement, choc anaphylactique.
• Plus rarement : des états dépressifs chez des patients présentant des antécédents ou des facteurs favorisants.
Lors des traitements excédant 8 semaines, de rares élévations transitoires des enzymes hépatiques et des triglycérides ont pu être observées.

Voir aussi:

The subscriber's email address.