Recherche par lettre:

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

LEVOCINE

    DAR ESSAYDALI
    LEVOCINE  

    Lévofloxacine.

    IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

    FORMES ET PRÉSENTATIONS
    Comprimé pellicule sécable. Boite de 5.

    COMPOSITION
    Principe actif: Lévofloxacine. Par comprimé: 500 mg. Par boite de (5} 2500 mg.
    Excipients: Noyau: Hydroxypropylméthyl cellulose 6 cp, Crospovidone, Cellulose micro cristalline pH 101, Stéarate de Magnésium. Pelliculage: Opadry 15B23632, Macrogol 6000.

    CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
    Antibiotique antibactérien de la famille des quinolones, groupe des fluoroquinolones.

    INDICATIONS

    Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la levofloxacine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
    Elles sont limitées chez l'adulte au traitement des infections bactériennes dues aux germes sensibles à la lévofloxacine telles que:
    - Sinusites aiguës en deuxième intention,
    - Exacerbations aiguës des bronchites chroniques,
    - Pneumonies communautaires bactérimiques ou non en deuxième intention chez l'adulte sans facteur de risque,

    Situations particulières: traitement curatif de la maladie du charbon.

    POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

    POSOLOGIE
    Ce médicament est administré en une ou deux prises quotidiennes.
    La posologie est fonction de l'indication, de la gravité et du siège de l'infection, de la sensibilité du germe en cause, et du poids du sujet.
    En cas de traitement initial par la forme injectable, le relais par voie orale peut en général être pris après quelques jours, selon l'état du patient. Compte tenu de la bioéquivalence des formes orale et parenterale, la posologie reste la même.

    MODE D'ADMINISTRATION
    Les comprimés doivent être administrés par voie orale.
    Les comprimés peuvent être pris pendant ou entre les repas.

    CONTRE-INDICATIONS

    Absolues:
    - Hypersensibilité à la lévofloxacine, ou à un produit de la famille des quinolones, ou à l'un des excipients.
    - Epilepsie.
    - Déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase (G6PD).
    - Antécédents de tendinopathies avec une fluoroquinolone (cf. Mises en garde/Précautions d'emploi, Effets indésirables).
    - Enfant jusqu'à la fin de la période de croissance et adolescent, en raison de la toxicité articulaire démontrée chez l'animal (cf. Sécurité préclinique).
    - Allaitements: cf. Grossesse/Allaitement.
    Relatives:
    - Pendant la grossesse

    MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

    - Infections à Clostridium difficile: comme avec d'autres antibactériens à large spectre, de rares cas de colite pseudomembraneuse ont été signalés pendant ou après un traitement par la lévofloxacine. Il convient alors d'arrêter le traitement par la levofloxacine si celui-ci est en cours, de mettre en route une antibiothérapie adaptée. Dans ce cas, l'utilisation d'inhibiteurs du péristaltisme est contre-indiquée (cf. Effets indésirables).
    - Tendinites: les tendinites intéressent plus particulièrement le tendon d'Achille et peuvent conduire à une rupture. Elles peuvent survenir dès les premières 48 heures de traitement et devenir bilatérales. Elles touchent préférentiellement les sujets à risque: sujets âgés de plus de 65 ans, sujets soumis à une corticothérapie (y compris inhalée). La présence de ces deux facteurs majore très nettement le risque de tendinite.L'apparition de signes de tendinite demande un arrêt du traitement, la mise au repos des deux tendons d'Achille par une contention appropriée ou des talonnettes et un avis en milieu spécialisé (cf. Contre-indications, Effets indésirables).
    - Il est nécessaire d'adapter la dose quotidienne chez le sujet âgé en fonction de la clairance de la créatinine (cf. Posologie/Mode d'administration).  
    - Myasthénie : la lévofloxacine doit être utilisée avec prudence chez les sujets atteints de myasthénie (cf. Effets indésirables).
    - Sujet prédisposé aux convulsions: la lévofloxacine doit être utilisée avec prudence chez des sujets ayant des antécédents de convulsions ou des facteurs prédisposant à la survenue de convulsions (cf. Interactions).
    - Insuffisant rénal: du fait de l'excrétion essentiellement rénale de la lévofloxacine, une adaptation posologique est nécessaire chez les insuffisants rénaux (cf. Posologie/Mode d'administration).
    - Photosensibilisation: éviter l'exposition au soleil ou aux rayonnements UV (lampe à bronzer, solarium...) pendant la durée du traitement et pendant les 48 heures suivant l'arrêt de celui-ci en raison du risque de photosensibilisation (cf. Effets indésirables).
    - Interférences avec les examens biologiques: la lévofloxacine peut inhiber la croissance de Mycobacterium tuberculosis, et ainsi faussement negativer le diagnostic bactériologique de tuberculose.

    GROSSESSE et ALLAITEMENT

    - Grossesse: Les études effectuées chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène. En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, un effet malformatif dans l'espèce humaine n'est pas attendu. En effet, à ce jour, les substances responsables de malformations dans l'espèce humaine se sont révélées tératogènes chez l'animal au cours d'études bien conduites sur deux espèces.
    Les fluoroquinolones peuvent provoquer des lésions des cartilages articulaires de jeunes animaux (rat, chien). En clinique, toutefois, l'utilisation de la lévofloxacine sur des effectifs limités n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique à ce jour. Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition en cours de grossesse.
    Par ailleurs, en pédiatrie, on constate des atteintes articulaires réversibles à l'arrêt du traitement avec certaines quinolones, en cas d'administrations postnatales. En conséquence, le risque articulaire consécutif aux administrations postnatales fait déconseiller l'utilisation des fluoroquinolones pendant la grossesse. Cet élément ne constitue pas l'argument systématique pour conseiller une interruption de grossesse mais conduit à une attitude de prudence et à une surveillance prénatale orientée.
    - Allaitement: L'administration de ce médicament fait contre-indiquer l'allaitement, en raison du passage des fluoroquinolones dans le lait maternel et du risque articulaire.

    EFFETS INDÉSIRABLES

    Les informations présentées ci-dessous proviennent des études cliniques réalisées chez plus de 5 000 patients et des données de surveillance postmarketing. Les fréquences sont définies comme suit: très fréquent: supérieur à 10%; fréquent: 1 %à 10%; occasionnel: 0,1 % à 1 %; rare: 0,01 % à 0,1 %; très rare: inférieur à 0,01%; cas isolés.
    - Appareil digestif, métabolisme: fréquemment nausées, diarrhée; occasionnellement anorexie, vomissements, douleurs abdominales, dyspepsie; rarement: diarrhée sanglante, entérocollte, colite pseudomembraneuse (cf. Mises en garde/Précautions d'emploi); très rarement: hypoglycémie, en particulier chez le diabétique.
    - Système nerveux: occasionnellement céphalées, vertiges, somnolence, insomnie; rarement paresthésies, tremblements, anxiété, agitation, confusion, convulsions; très rarement hypoesthésie, troubles visuels et auditifs, troubles du goût et de l'odorat, hallucinations.
    - Cardiovasculaire: rarement tachycardie, hypotension; très rarement choc de type anaphylactique.
    - Appareil locomoteur: rarement arthralgies, myalgies, tendinopathies, y compris tendinite du tendon d'Achille; très rarement rupture tendineuse pouvant survenir dans les premières 48 heures de traitement et devenir bilatérales (cf. Contre-indications, Mises en garde/Précautions d'emploi), faiblesse musculaire qui peut revêtir une importance particulière chez les patients atteints de myasthénie (cf. Mises en garde/Précautions d'emploi);cas isolés de rhabdomyolyse.
    - Manifestations cutanéo-muqueuses, anaphylactiques ou anaphylactoïdes, pouvant survenir lors de la première prise; occasionnellement prurit, éruption cutanée; rarement urticaire, bronchospasme/dyspnée; très rarement photosensibilisation, oedème de Quincke, hypotension, choc de type anaphylactique; cas isolés d'éruptions huileuses graves telles que syndrome de Stevens-Johnson, syndrome de Lyell ou érythème polymorphe.
    - Foie: fréquemment augmentation des enzymes hépatiques (ASAT, ALAT), occasionnellement augmentation de la bilirubine; très rarement hépatite.
    - Rein: occasionnellement augmentation de la créatininémie; très rarement insuffisance rénale aiguë néphrite interstitielle aiguë).
    - Hématologie: occasionnellement éosinophilie, leucopénie; rarement neutropenie thrombocytopénie ; très rarement agranulocytose; cas isolés d'anémie hémolytique, pancytopénie.
    - Autres: occasionnellement asthénie; très rarement Pneumopathie allergique.

    PHARMACODYNAMIE

    La lévofloxacine est un antibiotique de synthèse à large spectre, appartenant au groupe des fluoroquinolones. La lévofloxacine est l'énantiomère S (-), forme lévogyre du racémique ofloxacine.
    Mode d'action: Comme les autres antibiotiques de la famille des fluoroquinolones, la lévofloxacine agit sur le complexe ADN-ADN-gyrase et sur la topo-isomérase IV.
    - Espèces sensibles: Aérobies à Gram + : Staphylococcusaureusméti-S*, staphylococcus coagulase négative méti-S, streptococcus, Streptococcus pneumoniae péni-S/l/R*. Aérobies àGram -:Acinetobacter baumannii (50-75%), Branhamella catarrhalis*, Citrobacter freundii* (15 -20%), Enterobacter cloacae* (10 -20%), Escherichia coli*, Haemophilus influenzae*, Haemophilus para-influenzae*, Klebsiella oxytoca (3-15%), Klebsiella pneumoniae* (10-15 %),Morganella morganil*, Proteus mirabilis*, Proteus vulgaris, Pseudomonas aeruginosa* [20 - 50 %). Anaérobies: fusobacterium, peptostreptococcus (10 %), Propionibacterium. Autres micro-organismes: Chlamydia pneumoniae*, Chlamydia psittaci, Chlamydia trachomatis, Legionella pneumophila*, Mycoplasma hominis, Mycoplasma pneumoniae*, Ureaplasma urealyticum.
    - Espèces modérément sensibles (in vitro de sensibilité intermédiaire): Aérobies à Gram +: Enterococcusfaecalis (0 - 30 %). Anaérobies: Bacteroides fragilis (20 %), prevotella.
    - Espèces résistantes: Aérobies à Gram +: Enterococcus faecium, Staphylococcus aureus méti-R, staphylococcus coagulase négative méti-R.      
    (*) Efficacité clinique démontrée pour les souches sensibles dans les indications cliniques approuvées.
    Résistance croisée: il existe une résistance croisée, in vitro, entre la lévofloxacine et les autres fluoroquinolones. Étant donné le mécanisme d'action, il n'existe pas en général de résistance croisée entre la lévofloxacine et les autres classes d'antibactériens.

    PHARMACOCINETIQUE

    - Métabolisme: La lévofloxacine est très peu métabolisée, ses metabolites étant la déméthyl-lévofloxacine et la lévofloxacine N-oxyde.Ces metabolites représentent moins de 5 % de la dose excrétée dans l'urine. La lévofloxacine est stéréochimiquement stable et ne subit pas d'inversion chirale.
    - Élimination : Après administration orale et intraveineuse, la demi-vie d'élimination de la lévofloxacine est de 6 à 8 heures environ.
    - Son excrétion est essentiellement rénale (> 85 % de la dose administrée).
    Il n'existe pas de différences majeures entre la pharmacocinétique de la lévofloxacine après administration intraveineuse ou orale.



    Voir aussi:

    , after login or registration your account will be connected.
    Loading