Aller au contenu principal

INFLAMYL



 

Acide méfénamique.

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS
• Gélules pour adulte :
Gélules bleu émail et ivoire de gélatine dure, boite de 20, sous plaquettes thermoformées de 10.
• Suspension buvable pour enfant :
Flacon de 150 ml

COMPOSITION
• Gélules pour adulte :

 

p. unité

 

p. boite
 
Acide méfénamique (D.C.I.)

 

250 mg

 

5 g
 

Excipients : lactose, stéarate de magnésium, gélatine, jaune de quino-ieine, dioxyde de titane, jaune orangé S, indigotine. q.s.p une gélule N°l.

• Suspension buvable pour enfant :

 

p. flacon
 
Acide méfénamique (D.C.I.)

 

1,5 g
 
Parahydroxybenzoate de mémyle

 

0,15 g
 
Excipients aromatisée

 

q.s.p 150 ml
 

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
L'acide méfénamique est un anti-inflammatoire non stéroïdien de la famille des fénamates.
Par inhibition de la cyclo-oxygenase, i! bloque la synthèse des prostaglandines d'où trois activités importantes :
• Analgésique.
• Antipyrétique.
• Anti-inflammatoire.

INDICATIONS

- Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée (céphalées, douleurs dentaires).
- Douleurs de l'appareil locomoteur.
- Dysménorrhées après recherche étiologique.
- Ménorragies fonctionnelles (restant inexpliquées après enquête étiologique systématique).
- Etats fébriles symptomatiques des maladies infectieuses et des affections ORL 

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

• Gélules : Réservées à l'adulte et l'enfant à partir de 12 ans :
- Douleurs : 1 à 2 gélules x 3 / jour. La posologie doit être réduite chez le sujet âgé.
- Dysménorrhées : 2 gélules x 3 / jour dès le début de la douleur jusqu'à disparition des symptômes.
- Ménorragies fonctionnelles inexpliquées : 2 gélules x 3 / par jour dès le premier jour jusqu'à la normalisation des règles, sans dépasser 5 jours de traitement.
Les gélules sont à avaler, au moment des repas, avec un grand verre d'eau.

• Suspension buvable : Enfants à partir de 6 mois :
15mg/kg/jour. Après avoir bien agité le flacon, remplir la cuillère doseuse jusqu'à l'indication correspondante au poids de l'enfant. A répéter 3 fois par jour.

CONTRE-INDICATIONS

- Au-delà de 24 semaines d'aménorrhée (5 mois de grossesse révolus).
- Antécédents d'allergie ou d'asthme déclenchés par la prise d'un AINS, aspirine.
- Antécédent d'allergie à l'un des excipients.
- Ulcère gastroduodénal en évolution.
- Insuffisance hépatocellulaire sévère.
- Insuffisance cardiaque sévère non contrôlée.
- Insuffisance rénale sévère.
- En raison de la présence de lactose dans les gélules, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, ou de déficit en lactase.
- Gélule : Enfant de, moins de 12 ans.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

    •  L'acide méfénamique sera administré avec prudence en cas de :

- Patient présentant un asthme associé à une rhinite chronique, à une sinusite et/ou à une polypose nasale.
- Sujet âgé, fragile, de faible poids corporel.
- Malade soumis à un traitement anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire.
- Varicelle.
- Antécédents digestifs.
- Le traitement sera interrompu en cas de survenue de diarrhée ou d'une éruption cutanée.

    •  Réduire la posologie chez le sujet âgé.
    •  Surveillance de la fonction rénale chez les malades insuffisants cardiaques, hépatiques ou rénaux chroniques et chez les patients prenants un diurétique, après une intervention chirurgicale majeur ayant entraîné une hypovolémie et particulièrement chez les sujets âgés. 

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
Prévenir les patients de l'apparition possible de vertiges, somnolence, vision trouble.

INTERACTIONS

- Risque lié à l'hyperkaliémie : Certains médicaments ou classes thérapeutiques sont susceptibles de favoriser la survenue d'une hyperkaliémie : les sels de potassium, les diurétiques hyperkaliémiants, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion, les inhibiteurs de l'angiotensine II, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les héparines, la ciclosporine, le tacrolimus et le triméthoprime. La survenue d'une hyperkaliémie peut dépendre de l'existence de facteurs coassociés. Ce risque est majoré en cas d'association des médicaments sus-cités.
- Risque lié à l'effet antiagrégant plaquettaire : Plusieurs substances sont impliquées dans des interactions du fait de leurs propriétés antiagrégantes plaquettaires : l'aspirine et les AINS, la ticlopidine et le clopidogrel, le tirofiban, l'eptifibatide et l'abciximab, l'iloprost. L'utilisation de plusieurs antiagrégants plaquettaires majore le risque de saignement, de même que leur association à l'héparine, aux anticoagulants oraux et aux thrombolytiques, et doit faire l'objet d'une surveillance régulière, clinique et biologique.
Associations déconseillées :
- AINS, anticoagulants oraux, héparine à doses curatives ou chez le sujet âgé : augmentation du risque hémorragique.
- Lithium : augmentation de la lithémie.
- Méthotrexate : augmentation de la toxicité hématologique du méthotrexate.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Grossesse : Avant 24 semaines d'aménorrhée, l'utilisation de l'acide méfénamique ne doit être envisagée que si nécessaire. Après 24 semaines d'aménorrhée (5 mois révolus) l'utilisation de l'acide méfénamique est contre-indiquée.
Allaitement : Il convient d'éviter d'administrer l'acide méfénamique chez la femme qui allaite du faite de son passage dans le lait maternel.

EFFETS INDÉSIRABLES

- Des troubles gastrointestinaux ont été rapportés notamment en cas d'une posologie élevée et d'une durée de traitement prolongée. La fréquence de ces effets diminue par la prise de l'acide méfénamique pendant les repas.
- Des réactions d'hypersensibilité ( éruption, rash, prurit...), des vertiges et des cas de somnolence ont été également décrits.

SURDOSAGE 

Lavage gastrique pour évacuer le produit. Charbon activé pour diminuer son absorption.

PHARMACODYNAMIE

Anti-inflammatoire, antirhumatismal, non stéroïdien. L'acide méfénamique est un anti-inflammatoire non stéroïdien, de la famille des fénamates.
Il possède les propriétés suivantes :
- activité antalgique,
- activité antipyrétique,
- activité anti-inflammatoire,
- inhibition de courte durée des fonctions plaquettaires.
L'ensemble de ces propriétés est lié à une inhibition de la synthèse des prostaglandines.

PHARMACOCINETIQUE

Absorption : Après administration orale, l'acide méfénamique est assez rapidement absorbé et la concentration plasmatique maximale est atteinte en un peu plus de 2 heures. Les concentrations plasmatiques sont proportionnelles aux doses administrées. Il n'y a pas d'accumulation.
Distribution : La demi-vie plasmatique est de 2 à 4 heures ; la diffusion se fait d'abord au foie et au rein avant d'atteindre les autres tissus ; l'acide méfénamique traverse la barrière plasmatique et peut être excrété, sous forme de traces, dans le lait maternel ; la liaison aux protéines plasmatiques est forte.
Métabolisme : L'acide méfénamique ainsi que ses deux métabolites inactifs sont glycuroconjugués dans le foie.
Excrétion : Chez l'homme, approximativement 67 % de la dose sont excrétés dans l'urine, essentiellement sous forme de métabolites conjugués et faiblement (environ 6 %) sous forme d'acide méfénamique conjugué ; 10 à 20 % de la dose sont excrétés dans les fèces en 3 jours, sous forme de métabolite carboxylé.

Voir aussi:

The subscriber's email address.