Aller au contenu principal

HALDOL 5mg/ml



 

Halopéridol

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS
Solution injectable
Boîte de 5 ampoules de 1 ml.

COMPOSITION
Par ampoule :
Halopéridol : 5 mg
Excipients : acide lactique, eau pour préparation injectable q.s.p. 1 ml

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
ANTIPSYCHOTIQUE NEUROLEPTIQU BUTYROPHENONE
(N : Système nerveux)

INDICATIONS

Ce médicament est indiqué dans le traitement de certains troubles du comportement ainsi que lors des vomissements survenant après une radiothérapie.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE
Réservé à l'adulte
La posologie est variable et doit être adaptée à chaque cas.

MODE D'ADMINISTRATION
Voie injectable intramusculaire ou intraveineuse.

CONTRE-INDICATIONS

- allergie connue à l'halopéridol ou à l'un des composants de la solution,
- altération de la conscience due à l'alcool ou à d'autres agents, coma, lésion connue de certaines structures du cerveau (noyaux gris centraux...),
- en association avec :
• les agonistes dopaminergiques (amantadine, bromocriptine, entacapone, quinagolide, lisuride, pergolide, piribédil, ropinirole, cabergoline, pramiprexole, apomorphine) en dehors du cas du patient parkinsonien.
• le sultopride.
• l'alcool

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE
- Apparition de fièvre inexpliquée ou de pâleur ou de forte transpiration,
- Afin de dépister un éventuel trouble cardiaque, pratiquer un électrocardiogramme.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
- Convulsions, d'épilepsie,
- Maladie de la thyroïde,
- Maladie du foie,
- Maladie cardiaque,
- Maladie des reins.
La prise d'alcool est formellement déconseillée pendant la durée du traitement.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
L'attention est attirée, notamment chez les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines, sur les risques de diminution de la vigilance, somnolence, vertige, confusion, troubles de la vision.

SPORTIFS

EN CAS DE SURDOSAGE
Un surdosage peut se révéler par une diminution de la vigilance pouvant aller jusqu'au coma, une rigidité musculaire, un tremblement généralisé ou localisé, des troubles de la tension artérielle.

INTERACTIONS

- le lithium,
- la lévodopa,
- les médicaments donnant des torsades de pointes : antiaryinmiques de classe Ia (quinidine, hydroquinidine, disopyramide) et de classe III (amiodarone, ibutilide, dofétilide, Sotalol), certains neuroleptiques (thioridazine, chlorpromazine, lévomépromazine, trifluoperazine, cyamémazine, sulpiride, amisulpride, tiapride, pimozide, dropéridol), et autres médicaments tels que : bépridil, cisapride, diphémanil, érythromycine IV, mizolastine, vincamine IV, halofantrine, pentamidine, sparfloxacine, moxifloxacine...
- les agonistes dopaminergiques (amantadine, bromocriptine, entacapone, quinagolide, lisuride, pergolide, bépridil, ropinirole, cabergoline, pramiprexole, apomorphine) chez le parkinsonien.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Ce médicament ne sera utilisé pendant la grossesse que dans certains cas.
L'allaitement est déconseillé pendant le traitement.

EFFETS INDÉSIRABLES

- dyskinésies précoces et tardive survenant lors de cures prolongées,
- somnolence, insomnie, indifférence, anxiété, variation de l'humeur,
- agitation, céphalée, vertiges, confusion, convulsions,
- hypotension orthostatique,
- tachycardie, arythmie pouvant être grave,
- nausées, vomissement, perte d'appétit, troubles digestifs, brûlures d'estomac, constipation,
- modification du poids,
- impuissance, frigidité,
- aménorrhée, gynécomastie, galactorrhée,
- hyperglycémie,
- modification de la formule sanguine,
- atteinte du foie,
Exceptionnellement :
- allergies cutanées,
- troubles de la vision,
- trouble de l'érection (jusqu'à une érection violente, prolongée, souvent douloureuse),
- anurie, sécheresse de la bouche ou augmentation de la salive,
- fièvre, forte transpiration, pâleur :

Voir aussi:

The subscriber's email address.