Recherche par lettre:

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

GRIPEX

    GALPHARMA
    GRIPEX  

    Phéniramine maléate - Paracétamol - Acide ascorbique.

    IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

    FORMES ET PRÉSENTATIONS
    Poudre pour suspension buvable, en sachets; boite de 8 et boite de 12.

    COMPOSITION
    • Forme adulte :
    GRIPEX ADULTE, poudre pour suspension buvable : Paracétamol 0,500g, Acide ascorbique 0,200g, Maléate de phéniramine 0,025g.
    Excipients : Aspartam, Avicel, Acide citrique, Carboxyméthylcellulose sodique, Saccharose, Saccharine sodique, Silice colloïdale hydraté, Arôme citron, Colorant jaune citron...q.s.p. un sachet 5.49 g.
    GRIPEX ADULTE SANS SUCRE, poudre pour suspension buvable : Paracétamol 0,500g, Acide ascorbique 0,200g, Maléate de phéniramine 0,025g.
    Excipients : Mannitol, Aspartam, Avicel, Acide citrique, Carboxyméthyl cellulose sodique, Saccharine sodique, Silice colloïdale hydraté, Arôme citron, Colorant jaune citron, q. s. p. un sachet 4g .
    • Forme enfant :
    GRIPEX ENFANT pour suspension buvable : Paracétamol 0,280g, Acide ascorbique 0,1g, Maléate de phéniramine 0,01g.
    Excipients : Aspartam, Saccharine sodique, silice colloïdale hydraté, Avicel, Acide citrique, Carboxyméthyl cellulose sodique, Saccharose, Arôme citron, Colorant jaune citron. ...q.s.p. un sachet 3,216g.

    CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
    Associations d'antalgique et d'antipyrétique.

    INDICATIONS

    Forme adulte :
    - Traitement symptomatique des affections ORL aiguës : rhumes, rhinites , rhinopharyngites.
    - Traitement symptomatique des états grippaux.
    En cas d'affection bactérienne, une antibiothérapie peut être nécessaire.
    Forme enfant
    Traitement symptomatique de la fièvre et de l'hypersécrétion nasale au cours des affections aiguës rhinopharyngées de l'enfant.

    POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

    POSOLOGIE
    • Forme adulte :Adulte et enfant à partir de 15 ans:
    1 sachet 2 à 3 fois par jour. Les prises doivent être espacées d'au moins 4 heures. 
    • Forme enfant :
    - Enfant de 6 à 10 ans: 1 sachet 2 fois par 24 heures.
    - Enfant de 10 à 12 ans : 1 sachet 3 fois par 24 heures.
    - Enfant de 12 à 15 ans: 1 sachet 4 fois par 24 heures.
    Respecter un intervalle d'au moins 4 heures entre les prises. Les sachets doivent être pris dans une quantité suffisante d'eau, froide ou chaude.
    En cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure à 10ml/mn) : l'intervalle entre 2 prises sera au minimum de 8 heures.

    MODE D'ADMINISTRATION
    Les sachets doivent être pris dans une quantité suffisante d'eau, froide ou chaude.
    Lors d'affections grippales, il est préférable de prendre ce médicament dans de l'eau chaude le soir, à l'apparition des premiers symptômes.
    En effet, la boisson chaude ainsi constituée favorise la diurèse et la transpiration propices à une élimination plus rapide des toxines.

    CONTRE-INDICATIONS

    Forme adulte :
    - Hypersensibilité à l'un des composants.
    - Insuffisance hépatocellulaire.
    - Glaucome par fermeture de l'angle.
    - Adénome prostatique.
    - Enfant de moins de 15 ans.
    - Phénylcétonurie (présence d'aspartam).
    Forme enfant :
    - Hypersensibilité à l'un des composants.
    - Insuffisance hépatocellulaire.
    - Enfant de moins de 6 ans.
    - Glaucome par fermeture de l'angle.
    - Phénylcétonurie (présence d'aspartam).

    MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

    • Le risque de dépendence essentiellement psychique n'apparait que pour des posologies supérieures à celles recommandées et pour des traitements au long courts, pour éviter le risque de surdosage, vérifier l'absence de paracétamol dans la composition d'autres médicaments.
    • L'absorption de boissons alcoolisées ou de sédatifs (barbituriques en particulier), qui potentialisent l'effet sédatif des antihistaminiques est à éviter pendant le traitement.
    • GRIPEX ADULTE poudre pour suspension buvable avec sucre: en raison de la présence de saccharose, ce médicament est contre-indiqué en cas d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, ou de déficit en sucrase-isomaltase. Ce médicament contient 4,4g de saccharose par sachet : en tenir compte dans la ration journalière.
    • Forme enfant : en cas de persistance des symptômes au-delà de 3 jours, la conduite à tenir doit être réévaluée. En raison de la présence de saccharose, ce médicament est contre-indiqué en cas d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, ou de déficit sucrase-isomaltase. Ce médicament contient 2,5g de saccharose par sachet : en tenir compte dans la ration journalière.

    CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
    L'attention est appelée, notamment chez les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines sur les risques de somnolence attachés à l'emploi de ce médicament.

    INTERACTIONS

    - Potentialisation des sédatifs et alcools.
    - Potentialisation des dépresseurs du système nerveux central (hypnotiques, anesthésiques, IMAO...).
    - Prendre en compte la potentialisation des effets atropiniques centraux en cas d'association avec d'autres substances anticholinergiques (autres antihistaminiques, antidépresseurs imipraminiques, neuroleptiques phénothiaziniques, antiparkinsoniens anticholinergiques, antispasmodiques atropiniques, disopyramide).

    GROSSESSE et ALLAITEMENT

    En l'absence d'étude chez l'animal et de données cliniques humaines, le risque n'est pas connu ; par conséquent, par mesure de prudence, ne pas prescrire chez la femme enceinte ou qui allaite.

    EFFETS INDÉSIRABLES

    Effets atropiniques liés aux antihistaminiques :
    Sécheresse buccale, troubles de l'accommodation, troubles urinaires, confusion mentale ou excitation chez le sujet âgé.
    Effets liés au paracétamol :
    - Quelques rares cas d'accidents allergiques se manifestent généralement par de simples rashs cutanés avec érythème ou urticaire. Toute réaction allergique commande l'arrêt du traitement.
    - Quelques rares cas de thrombopénies ont été cités dans la littérature internationale.

    SURDOSAGE

    - Liés à la phéniramine:
    Le surdosage en phéniramine peut entraîner des convulsions (surtout chez l'enfant), trouble de la conscience, coma,
    - Liés au paracétamol : l'intoxication est à craindre chez les sujets âgés et surtout chez les jeunes enfants,
    symptômes: nausées, vomissements, anorexie, pâleur, douleurs abdominales apparaissent généralement dans les 24 premières heures.
    Un surdosage, à partir de 10g de paracétamol en une seule prise chez l'adulte et 150mg/kg de poids corporel en une seule prise chez l'enfant provoque une cytolyse hépatique susceptible d'aboutir à une nécrose complète et irréversible se traduisant par une insuffisance hépatocellulaire, une acidose métabolique, une encéphalopathie pouvant aller jusqu'au coma et à la mort.
    Simultanément, on observe une augmentation des transaminases hépatiques, de la lactico-déshydrogénase, de la bilirubine et une diminution du taux de prothrombine pouvant apparaître 12 à 48 heures après l'ingestion.
    Les signes cliniques se manifestent généralement dans les 24 premières heures. Le traitement étiologique doit être entrepris dans les heures qui suivent l'absorption.
    Toute notion d'intoxication aiguë impose un transfert immédiat en milieu spécialisé.
    Les signes biologiques d'atteinte hépatique peuvent apparaître plus tardivement.

    PHARMACODYNAMIE

    Gripex agit en exerçant 3 actions pharmacologiques :
    - une action antihistaminique qui permet de réduire les rhinorrhées et les larmoiements souvent associés, et qui s'oppose aux phénomènes spasmodiques tels que les éternuements en salve;
    - une action antalgique antipyrétique permettant une sédation de la fièvre et de la douleur (céphalées, myalgies);
    - une compensation en acide ascorbique de l'organisme.

    PHARMACOCINETIQUE

    Le paracétamol:
    - Absorption intestinale rapide et quasi totale.
    - Distribution rapide aux milieux liquidiens.
    - Liaison faible aux protéines plasmatiques.
    - Pic plasmatique atteint en 30 à 60 minutes.
    - Demi-vie plasmatique d'élimination de l'ordre de 2 heures.
    - Métabolisme hépatique ; le paracétamol suit deux votes métaboliques majeures.
    - Il est éliminé dans les urines sous forme glycuroconjuguée ( 60 à 80%) et sous forme sulfoconjuguée (20 à 30 pour cent) et pour moins de 5% sous forme inchangée.
    - Une petite fraction (moins de 4 %) est transformée avec l'intervention du cytochrome P 450 en un métabolite qui subit une conjugaison avec le glutathion. Lors des intoxications massives, la quantité de ce métabolite est augmentée.
    Le maléate de phéniramine
    - Bien absorbé au niveau du tube digestif.
    - Sa demi-vie plasmatique est de 1 heure à 1 heure 30 environ.
    - Il possède une grande affinité tissulaire
    - Eliminé essentiellement par voie rénale.
    La vitamine C :
    l'absorption digestive est bonne. En cas d'apports supérieurs aux besoins, l'excès est éliminé par voie urinaire.



    Voir aussi:

    , after login or registration your account will be connected.
    Loading